Comment choisir la bonne colle à bois ?

Les colles blanches vinyliques

Ce sont les plus utilisées pour la plupart des travaux courants. Celle dite à « prise rapide » sera parfaite pour les petites réparations alors que la « prise lente » permettra la mise en place de serrages plus complexes nécessitant plus de temps de mise en oeuvre (panneaux, carcasses de meubles, etc.). Quand à la colle « extérieure », elle sera réservée aux ouvrages soumis à l’humidité (meubles de salle de bain, cuisine ou bateaux, etc.) ou aux ouvrages extérieurs abrités des intempéries.

Les colles polyuréthane

Elles assurent un collage très puissant et sont compatibles avec de très nombreux les matériaux : bois, verre, cuir, tissu, plastiques (sauf polypropylène, polyéthylène & polystyrène). Elles sont surtout idéales pour tous les collages extérieurs exposés à l’eau et demandant de fortes résistances mécaniques. Leur temps de durcissement total varie de 1 à 5 jours en fonction de l’humidité ambiante (l’humidité en accélère la prise).

La colle contact néoprène

La colle néoprène dite « de contact » a pour avantage d’assurer le maintien en position des matériaux dès leur assemblage (prise du collage est instantanée) et avant le séchage complet de la colle. C’est donc la colle de prédilection pour le collage des placages bois ou stratifiés sur des surfaces planes ou courbes. Elle permet le collage de tout type de panneaux entre eux (sauf polystyrène, styrodur, mousse…), des placages sur ces panneaux, des chants bois ou PVC.

La colle à vernis et mélaminé

Elle permet le rajout de profilés de décoration et autres accessoires sur des matériaux réputés difficiles à encoller comme le mélaminé, le stratifié ou le vernis (c’est à dire les matériaux non ou faiblement poreux). Elle permet donc de résoudre certains problèmes délicates dans l’agencement voir même d’ouvrir de nombreuses possibilités de conception puisqu’elle simplifie l’application des revêtements et des accessoires de finition.

La colle thermofusible

Une technologie ultramoderne d’encollage des chants de meubles pose des exigences élevées envers les colles utilisées. À cet égard, le joint invisible sert de référence. DDU vous propose des solutions pionnières, développées en étroite collaboration avec des constructeurs de machines renommés.

Collage de chants pour salle de bain ou pour cuisine :
Si le visuel parfait des chants est très important, la qualité du collage et du revêtement des surfaces étroites n’en est pas moins déterminante. Pour les meubles installés dans des environnements humides ou en contact avec de la vapeur, il convient d’utiliser les colles thermofusibles; avec durcissement physique à base de polyuréthane et suivi d’une réticulation chimique, laquelle renforce sensiblement leur résistance aux températures et à l’humidité.

La colle forte chaude d’ébéniste

Elle n’est autre qu’un mélange bien dosé entre la colle d’os et la colle de nerf et allie du même coup leurs deux avantages : pouvoir collant et souplesse du joint. C’est la plus traditionnelle de toute et est incontournable en restauration par sa réversibilité (on pourra redémonter l’ouvrage si nécessaire). Elle est facile d’utilisation et permet une prise instantanée sans moyens de serrage. Elle peut travailler « à joints épais » et combler les manques dans les assemblages abîmés (réparation de chaise) ou les assemblages neufs présentant un peu trop de jeu… fonctionnel !

Comment choisir la bonne colle à bois ?
Tagged on:     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *